Passage obligé de tout circuit touristique à travers le pays ; tous les superlatifs ont déjà décrit WADI RUM, étape incontournable au milieu du désert.

Popularisé par le film « Laurence d’Arabie » qui l’avait lui-même magnifié dans son ouvrage «  les 7 piliers de la sagesse », pas un visiteur ne reste insensible à la magie du lieu. A perte de vue, des étendues de sable sur lesquelles une main divine semble avoir posé les Djebels, cathédrales de pierre aux formes extravagantes.

 

 

Depuis l’antiquité, les chasseurs locaux ont fréquenté ces djebels, découvrant d’extraordinaires itinéraires ; savant dosage de randonnée et d’escalade.

 Nous apprenons donc à évoluer au fil des arêtes, dômes, canyons, dans un univers minéral, lors de randonnées échevelées, aériennes, parfois vertigineuses, au cheminement toujours complexe ; nous laissant découvrir ici un bouquet de menthe sauvage ; là, une gravure nabatéenne….

 

 

Accompagnés de guides bédouins, maîtres incontestés des lieux, aux compétences inégalées ; ceux-ci nous aiderons à déjouer les caprices de la montagne et à apprécier les subtilités du terrain, véritables clés d’accès au charme des lieux.

 

 

 

 

La difficulté de ces itinéraires reste abordable pour la majorité d’entre nous. Parfois un pas de 3 (escalade) vient briser la régularité d’une ascension aisée. Parfois, nous sortirons la corde pour un rappel évitant une zone trop délicate.

 

 

Le soir nous bivouaquerons sous la lune ou dans un camp bédouin, moments propices à une contemplation sans retenues et à la découverte d’un peuple à cheval entre tradition et modernité ; mais dont la culture fait de chaque visiteur un hôte de marque.